9 février 2022

Cryptomonnaies

Devriez-vous vendre le Bitcoin en 2022 ?

S’il y a une règle que les traders indépendants devraient toujours suivre lorsqu’ils négocient des Bitcoins (ou sur tout autre marché), c’est tout simplement de négocier en suivant la tendance. Pourtant, négocier selon la tendance et être capable d’identifier la tendance sont deux choses différentes, surtout lorsqu’on négocie un actif très volatil comme les paires de cryptomonnaies. 

Cependant, indépendamment de la forte volatilité des cryptomonnaies, le Bitcoin et l’industrie des cryptos ont réussi à imposer une nouvelle perspective sur le système financier mondial et le futur de l’argent. De plus, vendre du Bitcoin semble irréaliste, surtout dans le contexte inflationniste actuel, du moins à long terme.

Par conséquent, bien que personne ne puisse prédire avec précision les cours des cryptomonnaies, les analystes s’attendent à ce que le Bitcoin et les autres cryptos poursuivent leur croissance. 

De l’infamie à l’adoption par le grand public

Les sceptiques et les opposants au Bitcoin ont critiqué la cryptomonnaie depuis sa création, et son association avec les transactions du dark Web n’a pas aidé non plus. La problématique de son extrême volatilité se pose également. Après tout, investir de l’argent durement gagné sur un actif aussi volatil n’a aucun sens, quelle que soit votre tolérance au risque. 

Mais, malgré ces problèmes, le Bitcoin a déclenché une révolution autant financière que culturelle. Les gros titres font le buzz autour des cryptomonnaies, de la finance décentralisée (DeFi) et des NFT, tandis que les communautés en ligne dédiées à l’investissement et aux finances personnelles sont en plein essor. La négociation de cryptomonnaies n’a jamais suscité autant d’intérêt chez le grand public.

Les cryptomonnaies ont également réussi à gagner beaucoup de légitimité, car certaines entreprises de renom ont introduit des modes de paiement en cryptomonnaies sur leurs plateformes. 

Pour renforcer davantage leur légitimité, les gouvernements du Salvador et de l’Inde ont pris des mesures pour réglementer et taxer les transactions en cryptomonnaies. En outre, alors que la Chine a récemment interdit la négociation et le minage de cryptomonnaies dans tous les domaines, sa banque centrale a lancé sa propre version d’une cryptomonnaie, le renminbi numérique, laquelle est devenue la première devise numérique nationale. 

Négocier des CFD sur Bitcoins

Malgré cette légitimité croissante, la fameuse volatilité des cryptomonnaies se poursuit. Détenir des Bitcoins implique que vous encaissez les coups lorsque le marché se dégrade. Mais, en choisissant de spéculer sur les mouvements du Bitcoin avec les CFD, vous avez la possibilité de négocier même lorsque les cours sont en baisse. 

Les CFD (contrat sur différence) sont des actifs dérivés qui suivent les mouvements de l’instrument sous-jacent. Ils sont disponibles pour un large éventail d’instruments, notamment les cryptomonnaies, ainsi que les actions, les marchandises et les monnaies fiduciaires.

Négocier un CFD revient à tirer profit de l’évolution du cours de l’actif sous-jacent sans le posséder. Cela permet aux traders de faire des bénéfices, même lorsque le marché est en baisse, en vendant leur CFD. 

Mais, l’un des plus grands avantages qu’offre le trading de CFD est que ces derniers se négocient sur marge. Les traders peuvent tirer parti de la marge pour ouvrir des positions plusieurs fois supérieures à leur investissement initial et bénéficier de rendements plus importants. Bien entendu, la négociation sur marge augmente également l’exposition au risque. Voilà pourquoi adopter une stratégie de gestion du risque doit être une des priorités des traders de CFD.

L’exposition totale comparée à la marge requise pour chaque CFD est également appelée le rapport d’effet de levier. Par exemple, la négociation de Bitcoins avec un effet de levier de 1:5 permet aux traders d’acheter ou de vendre 5 000 dollars de Bitcoins avec seulement 1 000 dollars sur leur compte.

Les clients d’Exness bénéficient d’un effet de levier de 1:200 sur un large éventail de paires de cryptomonnaies et, récemment, le courtier a également augmenté l’effet de levier pour le Bitcoin et l’Ethereum à 1:400. 

Les traders doivent-ils vendre le Bitcoin ou commencer à se préparer à un autre rallye ?

En ce qui concerne les perspectives du marché, il est vrai que le Bitcoin est très volatil. Mais, si l’on prend du recul et que l’on regarde la situation dans son ensemble, la volatilité devient surtout un problème à court terme. Et comme tout autre marché, le Bitcoin connaît des cycles d’appréciation et de dépréciation. 

Par exemple, si l’on regarde le cadre temporel annuel, on peut voir que les prix se négocient toujours dans la même fourchette que l’année précédente. Au moment de la rédaction de cet article, le BTCUSD oscille entre 44 000 et 41 000 dollars, alors que le 16 février (il y a exactement un an), il se négociait encore près des 45 000 dollars.  

Cela ne signifie pas que l’histoire se répétera, mais on peut affirmer que la volatilité devient problématique sur des intervalles de temps plus courts, comme pour tout autre actif.    

Contrairement aux monnaies fiduciaires, le Bitcoin est disponible en quantité limitée. Il n’y aura donc jamais plus de 21 millions de Bitcoins en circulation, et 90 % de l’offre totale maximale de Bitcoins a déjà été exploitée. Alors que les devises des principales économies et surtout le dollar américain se débattent avec des taux d’inflation record, le Bitcoin ne dépassera jamais cette limite absolue de 21 millions. Par conséquent, la loi de l’offre et de la demande voudrait que les prix augmentent. 

Pour faire simple, tant que le Bitcoin sera très demandé, son prix sur la scène mondiale augmentera en raison de sa disponibilité limitée. Bien sûr, on ignore si le Bitcoin restera très demandé, mais les cryptomonnaies sont utilisées comme réserve de valeur depuis leur création et continueront probablement à l’être, et ce, contre l’avis des analystes financiers. 

Cela étant dit, il est important de noter que la volatilité continuera probablement à dominer sur les marchés des cryptomonnaies dans un avenir prévisible. Les analystes de JPMorgan affirment que le Bitcoin est déjà surévalué et placent sa juste valeur à 38 000 dollars.  

En outre, la hausse des taux d’intérêt proposée par la Réserve fédérale américaine renforcera probablement le dollar américain, ce qui exercera une pression à la fois sur les marchés des marchandises et sur les cryptomonnaies.

Réflexions finales

Si vendre le Bitcoin peut être une stratégie viable à court terme, la tendance générale est à la hausse, à mesure que les investisseurs particuliers et institutionnels injectent de l’argent sur le marché. 

Négocier du Bitcoin et d’autres cryptomonnaies est un défi pour les traders indépendants qui se focalisent sur des stratégies de trading à court terme. C’est l’une des raisons pour lesquelles la négociation de cryptomonnaies est devenue si populaire.

Les règles de gestion du risque doivent être à la base de toute stratégie visant à obtenir des résultats cohérents sur le long terme, et cela est particulièrement vrai pour la négociation de Bitcoins en raison de son extrême volatilité et de son exposition au risque à la baisse.  

Articles connexes